le maire

Recueillement républicain rendant hommage à Samuel Paty

Discours prononcé le 19 octobre 2020

Monsieur le Député,
Messieurs les Conseiller départementaux,
Mesdames et Messieurs les principaux et directeurs de nos écoles et collèges,
Chers enseignants, chers élèves,
Chers amis, chers concitoyens,

Il est des dates qui restent gravées à jamais dans nos cœurs et nos esprits. Elles sont telles des marqueurs de notre histoire commune.

Le XXIe siècle à peine entamé, a déjà connu son lot de malheurs. Ils resteront à jamais inscrits : le 7 janvier 2015, le 9 janvier 2015, 14 juillet 2016 et depuis vendredi, le 16 octobre 2020.

Pensons d’abord aux 267 victimes de tous ces attentats qui auront perdu la vie pour avoir défendu des idées, embrassé une religion, ou plus simplement pour être Français et porteur d’une certaine idée de la République et de la Démocratie.

Vendredi pourtant, c’est la République française elle-même qui était atteinte une fois de plus dans son cœur, dans ce qu’elle a de plus cher, dans ce qui forge chacun d’entre nous, dans chaque citoyen que nous sommes.

L’enseignement est le droit pour chaque française et chaque français d’être un être éclairé.

Le meurtre de Samuel Paty va au-delà de l’individu et de la tristesse que nous ressentons tous pour lui et pour les siens. Il est surtout un message que nous envoient les ennemis de la Liberté, les ennemis de notre mode de vie.

En assassinant… en décapitant cet enseignant, c’est l’esprit des Lumières, de Descartes, d’Hugo qu’ils veulent tuer, c’est imposer à tous une pensée, c’est créer la terreur pour que nous plions face à des fanatiques qui ont corrompu une religion basée sur l’amour et le respect des êtres humains.

En tuant un enseignant, ils s’attaquent au fondement même de ce qui crée un esprit libre, un esprit critique et fait de nous des citoyens. Ils veulent abattre ce qui fonde le socle de notre société et par là même le vivre ensemble, où nos différences nous grandissent, où nos cultures nous enrichissent.

C’est tous ensemble que nous devons nous opposer à l’infamie que nous imposent ces criminels sans foi ni loi. Nous, Français, nous devons nous élever contre ceux qui portent la responsabilité de ce crime. Nous devons faire collectivement front pour défendre nos valeurs, notre démocratie et le droit qu’à chacun de s’instruire.

Plus que jamais nous devons nous montrer solidaires et témoigner de notre plein soutien à l’ensemble de la communauté éducative.

Souvenons-nous de l’esprit de nos anciens qui auront voté, à la fin du XIXe siècle, les Lois Ferry, et particulièrement la loi du 28 mars 1882 qui rendra l’enseignement laïc. C’est cela que portent nos enseignants, instruire sans esprit partisan, sans idéologie, politique ou religieuse.

Aujourd’hui plus que jamais, nous devons saluer nos hussards de la République, eux qui sont les premiers maillons de notre démocratie, en faisant des jeunes générations, des citoyens capables de critiques, d’ouverture d’esprit et de liberté.

Faisons de ce vendredi maudit, un jour d’espérance, un jour où chaque Français se lève contre l’abject et crie que nul ne dictera qui nous devons être, ni ce que nous devons penser, ni ce que nous devons croire.

Vive l’enseignement

Vive la République

Vive la France

Coordonnées

Hôtel de ville
Place de la République
91170 Viry-Chatillon
01 69 12 62 12
accueil@viry-chatillon.fr


Horaires d'été
Du 18 juillet au 15 août, du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 17h30 (fermeture le jeudi matin).

Mon interco